OXYGÉNOTHÉRAPIE PAR CONCENTRATEUR OU BOUTEILLE

livret-d'infos-owygenotherapie-par-concentrateur-ou-bouteille

LIVRET D'INFORMATIONS

Assistance Technique : 04 66 638 607
Service Administratif : 04 48 06 00 69

NOUS INFORMER OBLIGATOIREMENT :

EN CAS D’HOSPITALISATION

Afin de suspendre les livraisons d’oxygène et d’arrêter la facturation auprès de votre caisse d’assurance maladie.
Ne pas oublier de nous prévenir avant votre retour à domicile pour nous permettre de reprendre le suivi de votre traitement.

EN CAS DE DÉPLACEMENT

Cf. le dépliant "Se déplacer & voyager avec l’oxygène médical"

EN CAS DE CHANGEMENT DE CAISSE OU DE MUTUELLE

Pour permettre la continuité de la prise en charge de votre traitement et le maintien du matériel à votre domicile.

EN CAS DE MODIFICATION DE PRESCRIPTION

Pour permettre une éventuelle mise en conformité de l'installation.

L’air que nous respirons est un mélange d’azote, d’oxygène et de gaz rares. L’oxygène, gaz incolore, inodore, et sans saveur est indispensable à la vie.

Composition de l'air

78%

Azote

21%

Oxygène

1%

Gaz rares

infos-conseils

Madame, Monsieur,
Vous présentez une affection pour laquelle votre médecin vous a prescrit
une oxygénothérapie : traitement par oxygène. L’oxygène médical sous forme gazeux (bouteilles) ou liquide est un médicament.
L’oxygénothérapie est un apport supplémentaire d’oxygène destiné à maintenir une saturation suffisante du sang en oxygène dans le but :

  • D'améliorer votre état général (fatigue, essoufflement,…).
  • D'augmenter votre résistance à l’effort.
  • D'éviter ou de diminuer les hospitalisations.

Le corps ne stocke pas l’oxygène. L’efficacité de votre traitement est liée au bon respect de la prescription médicale :

  • Nombre d’heures d’utilisation/jour.
  • Débit au repos et à l’effort.
  • Utilisation de l’oxygène lors des déplacements (à l’intérieur ou à l’extérieur du domicile) avec l’usage du portable.

VOTRE COEUR EST EN SOUFFRANCE SI LE SANG EST MAL OXYGÉNÉ

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

Le concentrateur d’oxygène est un dispositif médical électrique qui fournit un air enrichi en oxygène en moyenne à 95%. L’air ambiant est comprimé et passe au travers de filtres spéciaux qui retiennent l’azote et laissent passer l’oxygène. En fonction du modèle, le débit est réglable jusqu’à 5 ou 9l/mn. Une bouteille d’oxygène gazeux de secours est mise à disposition selon la prescription.

con-centrateur-doxygene

INSTALLATION DU CONCENTRATEUR

  • Brancher le concentrateur à la prise de courant (sans prise multiple).
  • Raccorder l’humidificateur (si prescription) (voir rubrique accessoires page 9) et brancher le tuyau sur l’embout de sortie (voir illustration).
  • Actionner le bouton marche-arrêt : une alarme se met en route quelques secondes puis s’arrête lorsque la concentration d’oxygène est atteinte.
  • Le débit est réglé par le technicien ou l’équipe médicale, lors de l’installation, selon la prescription.
  • Raccorder les lunettes au tuyau d'oxygène et les ajuster.

CONSEILS D’UTILISATION :

  • Ne pas modifier le débit sans prescription médicale.
  • Nettoyer et entretenir une fois par semaine le filtre mousse par dépoussiérage, lavage à l’eau claire et séchage.
  • Le concentrateur doit être mis en service dans une pièce non humide (éviter la salle de bain) et aérée quotidiennement.
  • Ne pas couvrir le concentrateur.
  • Ne pas placer le concentrateur contre le mur ou les rideaux.

  Toute modification de débit ou de durée d’utilisation doit faire l’objet d’une prescription.

RESPECTER LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ MENTIONNÉES EN PAGES 10-11

oxygenotherapie-deambulation1

CONCENTRATEUR PORTABLE XPO2 ET INOGEN

tableau-oxygenotherapie1

  Débit pulsé uniquement

oxygenotherapie-deambulation2

CONCENTRATEUR SOLO2

Débit Pulsé (Fréquence respiratoire moyenne de 20 RPM*)

tableau-oxygenotherapie2

Débit continu

tableau-oxygenotherapie3
oxygenotherapie-deambulation3

BOUTEILLE HOMEFILL

Débit Pulsé (Fréquence respiratoire moyenne de 20 RPM*) - Bouteille 1L

tableau-oxygenotherapie4

Débit Pulsé (Fréquence respiratoire moyenne de 20 RPM*) - Bouteille 1,7L

tableau-oxygenotherapie5

Débits continus, voir les caractèristiques sur la fiche technique.

*RPM : Respiration par minute

DESCRIPTIF ET UTILISATION DE LA BOUTEILLE PRÉSENCE

schema-bouteille-presence

AUTONOMIE*

En fonction de la pression lue sur le manomètre () et du débit choisi sur le bouton gris ().

Bouteille de 1m3 (B5)

tableau-bouteille-presence

*(Valeurs indicatives)

MODE D'EMPLOI

   BRANCHER :

  • Soit le tuyau d'oxygénothérapie sur sortie ().
  • Soit le respirateur sur sortie ().

   Ouvrir la bouteille en tournant :

  • Tourner le volant blanc () en position 1.
  • Régler le débit avec le sélecteur gris () si la sortie () est utilisée.

APRÈS CHAQUE UTILISATION

   Ramener le débit à 0 l/mn avec le bouton gris ().
   Débrancher le tuyau ou le respirateur si nécessaire.
   Fermer la bouteille avec le volant blanc () en position 0.

   * Le positionnement du bouton gris () entre deux valeurs de débit entraîne l'arrêt de la délivrance du gaz de la sortie ().

RESPECTER LES CONSIGNES DE SÉCURITÉ MENTIONNÉES DANS LA PARTIE "CONSIGNES DE SÉCURITÉ".

accessoires1

LES LUNETTES ET LE TUYAU DE RACCORDEMENT

Les lunettes (canules nasales) sont le moyen le plus communément utilisé mais le prescripteur peut, en fonction du débit administré, proposer l’utilisation d’un masque à oxygène. Pour connecter la source d'oxygène aux lunettes nasales, on utilise le tuyau de raccordement.

accessoires2

ENTRETIEN DES LUNETTES

Les lunettes doivent être nettoyées régulièrement et changées toutes les 2 semaines ou en cas de détérioration. Pour vérifier l’arrivée de l’oxygène, immerger les lunettes dans un verre d’eau et contrôler «l’effet bulles» dans le verre.

accessoires3

L’HUMIDIFICATEUR

L’oxygène (ou l’air enrichi en oxygène délivré par les différents appareils) peut s’avérer sec et provoquer dans certains cas quelques inconforts (sécheresse au niveau des muqueuses nasales).
On peut y remédier par la mise en place d’un humidificateur sur prescription médicale. C’est le cas en général pour des débits supérieurs à 3 litres/minutes et/ou de traitements supérieurs à 15h/jour.

Changer l’eau du système d’humidification tous les jours :

  • Vider l’eau restante.
  • Rincer l’humidificateur.
  • Nettoyer le système d’humidification au moins une fois par semaine avec un peu de savon doux, bien rincer à l’eau et essuyer avec un papier essuie-tout.
  • Détartrage possible avec un mélange eau + vinaigre alimentaire (blanc)

Quelle eau utiliser ?

L’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande une eau faiblement minéralisée : de l’eau embouteillée ou de l’eau du robinet préalablement bouillie une minute puis refroidie à température ambiante. Ne pas utiliser de l'eau déminéralisée à usage ménager.

consignes-de-ssecurite1

Ne pas fumer en présence d’une source d’oxygène

Ne pas fumer en présence d’une source d’oxygène

consignes-securite3

Rester à distance de toute source de chaleur et de toute flamme

Rester à distance de toute source de chaleur et de toute flamme

Ne pas stocker une source d’oxygène à proximité de toute flamme

consignes-securite2

Stabiliser les bouteilles stockées de manière à éviter les chutes.

Stabiliser les bouteilles stockées de manière à éviter les chutes.

consignes-securite5

Éviter la proximité de corps gras (graisse, huile, beurre...) à proximité de l’oxygène

Éviter la proximité de corps gras (graisse, huile, beurre...) à proximité de l’oxygène

consignes-de-securite3

Limiter l’usage des corps gras. Ne pas utiliser de pommades nasales à base de vaseline

Limiter l’usage des corps gras. Ne pas utiliser de pommades nasales à base de vaseline

consignes-securite-6

Ne jamais modifier le matériel ni le manipuler avec des outils

Ne jamais modifier le matériel ni le manipuler avec des outils

consignes-securite7

Aérer la pièce quotidiennement et immédiatement en cas d’incident

Aérer la pièce quotidiennement et immédiatement en cas d’incident

consignes-securite8

Quand vous n’utilisez pas la bouteille : toujours fermer le robinet

Quand vous n’utilisez pas la bouteille : toujours fermer le robinet

CONSIGNES DE SÉCURITÉ LORS DU TRANSPORT DES BOUTEILLES D’OXYGÈNE

Dans le cas où vous devez transporter une bouteille d’oxygène dans votre véhicule :

consignes-securite-7

Ne pas fumer ni vapoter

Ne pas fumer ni vapoter

consignes-securite2

Arrimer solidemment la bouteille

Arrimer solidemment la bouteille

consignes-securite-8

Garder une ventilation permanente dans votre véhicule (vitre légèrement ouverte)

Garder une ventilation permanente dans votre véhicule (vitre légèrement ouverte)

consignes-securite-10

Ne pas stocker la bouteille dans votre véhicule en dehors des temps de trajet

Ne pas stocker la bouteille dans votre véhicule en dehors des temps de trajet

consignes-securite-9

Ne jamais laisser votre voiture en plein soleil quand vous transportez de l’oxygène

Ne jamais laisser votre voiture en plein soleil quand vous transportez de l’oxygène

consignes-securite8

Quand vous n’utilisez pas la bouteille : toujours fermer le robinet

Quand vous n’utilisez pas la bouteille : toujours fermer le robinet

En cas de dysfonctionnement de votre appareil, voici quelques conseils simples :

PROBLÈMES RENCONTRÉS SOLUTIONS
L’appareil ne fonctionne pas
  • Vérifier que le câble d’alimentation électrique soit bien connecté à l’appareil et à la prise électrique murale.
  • Vérifier, à l’aide d’un autre appareil électrique, si la prise est alimentée.
L’appareil ne délivre pas d’oxygène
  • Vérifier que le couvercle de l’humidificateur est vissé convenablement.
  • Vérifier l'absence de dépôts calcaires.
  • Vérifier que les lunettes nasales sont toujours branchées au tuyau de raccordement.
  • Vérifier que le tuyau de raccordement n’est pas plié, pincé, ou percé.
  • Vérifier que le débitlitre n’est pas ouvert entre 2 positions.
Le voyant est rouge ou orange
  • Arrêter l'appareil.
  • Si vous possédez une bouteille de secours branchez-vous sur celle-ci.
  • Appelez le service d’astreinte, Air + Santé.

 

SI LE PROBLÈME PERSISTE, APPELEZ AIR+SANTÉ AU 04 66 638 607.

LES SERVICES AIR+SANTÉ

  • L’installation du matériel et le suivi de votre traitement sur votre lieu de résidence.
  • La formation à l’utilisation des appareils.
  • La maintenance des matériels.
  • La prise en charge administrative de votre dossier.
  • Un service d’astreinte disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en cas d’urgence.

Il est vivement conseillé d’informer votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception de l’utilisation de l’oxygène médical à domicile, et, le cas échéant en voiture. Cela n’entraîne pas de majoration de votre prime d'assurance.

ASSURANCE HABITATION

Modèle de déclaration destinée à l’assurance habitation.

Indiquez la date, vos noms, adresse et N° de police d'assurance.

  Monsieur le Directeur,
J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que mon état de santé m’impose un traitement par oxygène de longue durée à mon domicile.
Ce traitement comporte la détention et l’usage de bouteille d’oxygène gazeux et/ou d’un concentrateur d’oxygène .
Avec mes remerciements, recevez Monsieur le Directeur, l’expression de mes salutations distinguées.

Signature du patient 

ASSURANCE AUTOMOBILE

Modèle de déclaration destinée à l’assurance automobile.

Indiquez la date, vos noms, adresse et N° de police d'assurance.

  Monsieur le Directeur,
J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que mon état de santé m’impose un traitement par oxygène de longue durée : ceci peut m’amener à transporter dans ma voiture de l’oxygène gazeux. Cet usage est exceptionnel et à des fins strictement thérapeutiques.
Avec mes remerciements, recevez Monsieur le Directeur, l’expression de mes salutations distinguées.

Signature du patient 

AUTOCAR

Les personnes nécessitant une oxygénothérapie de déambulation peuvent utiliser les transports. Les conditions sont différentes selon le mode de transport

voyage1

Les transports en commun sont autorisés mais les conditions d’accès sont différentes selon les agglomérations. Nous vous recommandons de contacter la compagnie qui gère les transports en commun dans votre agglomération.

EN VOITURE

voyage2
  • Ne pas fumer dans le véhicule.
  • Arrimer correctement le matériel.
  • Ne pas transporter de matières combustibles (bidon d’huile ou chiffon graisseux).
  • Dans l’habitacle du véhicule, laisser une vitre entrouverte.
  • Ne jamais laisser le véhicule à l’arrêt en plein soleil.
  • Décharger le matériel dès votre arrivée.
tableaux-voyages1

EN AVION

voyage3
  • Prendre contact avec votre compagnie aérienne au moins 45 jours avant le départ. Lors de la réservation de votre billet signalez votre besoin en oxygène ou votre besoin d’assistance respiratoire pendant le vol, un imprimé spécifique vous sera remis dont une partie devra être remplie par votre médecin traitant. Ce document doit être adressé au service médical de la compagnie aérienne.

L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN EST INDISPENSABLE AVANT D’ENVISAGER UN VOL.
Dans la plupart des cas :

  • L’utilisation de vos bouteilles d’oxygène gazeux est interdite par la compagnie. Celle-ci peut en mettre à votre disposition (service payant).
  • L’utilisation des concentrateurs (trans)portables est parfois acceptée en cabine. Se renseigner lors de la réservation des billets. Lors des transferts domicile/aéroport : notre société assure la mise à disposition d’oxygène. Il est nécessaire de présenter une attestation du prestataire propriétaire du matériel mis à votre disposition en cas de contrôle, notamment lors du passage à la douane.

Seuls les dispositifs d’oxygène de déambulation sont autorisés.

EN TRAIN

voyage4

Ce que vous pouvez transporter :

  • Les bouteilles d’oxygène gazeux de 1 m3 ou 0,4 m3 (dans la limite des quantités nécessaires au voyage) ou un portable d’oxygène liquide à la condition que ceux-ci soient mis dans une sacoche appropriée ou un chariot.
  • Les concentrateurs (trans)portables, mais il n’y a pas toujours de branchement électrique Dans la majorité des gares SNCF, un accueil pour les personnes présentant une incapacité est mis en place à condition de le demander lors de la réservation des billets (accompagnateur, ascenseur sur les quais, mise à disposition de fauteuils roulants);

RÈGLES DE SÉCURITÉ SPÉCIFIQUES À CERTAINS TYPES D’HABITATIONS

tableaux-voyages2

POUR TOUTE PRISE EN CHARGE EN DEHORS DE VOTRE LIEU DE RÉSIDENCE HABITUEL :

  • Contactez-nous le plus rapidement possible en nous précisant : date et durée du déplacement, adresse et numéro de téléphone du lieu du séjour.
  • Pour tout projet de déplacement important en France ou à l’étranger, demandez l’accord de votre médecin et contactez votre agence au minimum 1 mois avant le départ afin d’être informé sur les conditions de prise en charge.